Your browser (Internet Explorer 7 or lower) is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this and other websites. Learn how to update your browser.

X

Médicaments inutilisés : pensez au recyclage

 

Depuis février 2007, la loi française a mis fin à la collecte des médicaments inutilisés dans le but d’approvisionner les associations humanitaires. Néanmoins, cela ne doit pas vous dissuader de rapporter vos médicaments à votre pharmacien quand vous faites le tri de votre armoire à pharmacie. Ceux-ci sont désormais collectés pour être transformés en énergie et la collecte évite les risques de pollution ou d’ingestion accidentelle.

Le système Cyclamed

Le système Cyclamed de collecte des médicaments inutilisés a été mis en place par l’industrie pharmaceutique en 1993.

Ce dispositif avait deux objectifs initiaux :
– l’élimination des déchets d’emballage des vieux médicaments
– la redistribution, par l’intermédiaire d’associations, d’une partie de ces médicaments aux plus démunis.

Le public était donc invité à rapporter ses médicaments à la pharmacie pour accomplir un double geste de protection de l’environnement et d’action humanitaire.

Aujourd’hui: Evolution de la législation française

Suite à des détournements de médicaments collectés, un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) de 2005 a pointé du doigt les faiblesses du dispositif Cyclamed et les limites de son action humanitaire.

Les produits ainsi récupérés étaient parfois inadaptés aux destinataires et de qualité douteuse en raison de leurs conditions de stockage, si bien que l’OMS s’était opposée à ce système dès 1996.

C’est pourquoi, depuis février 2007, la collecte des médicaments inutilisés à des fins humanitaires a été supprimée par la loi.
Cette loi accorde cependant un délai de 18 mois aux associations pour s’approvisionner autrement.

 

Pourquoi rapporter les médicaments ?

Même si les médicaments inutilisés ne seront plus redistribués par les associations, il est important de continuer à les rapporter dans les pharmacies, et ce pour plusieurs raisons.

Un médicament n’est pas un produit anodin que l’on peut se contenter de jeter dans une poubelle en raison du risque d’ingestion, notamment par les enfants.

Par ailleurs, les substances contenues dans les médicaments représentent un risque pour l’environnement.
En continuant à avoir le « réflexe Cyclamed » vous pourrez participer au recyclage de ces déchets d’un genre particulier : les médicaments seront récupérés puis détruits dans des incinérateurs afin de les transformer en énergie.

 

A noter

Avant de rapporter vos médicaments inutilisés à la pharmacie, pensez à en jeter les emballages à la poubelle.
En enlevant les boîtes et les notices, vous éviterez que les médicaments ne soient réintroduits frauduleusement dans le circuit commercial.
Les emballages seront quant à eux traités « normalement », dans le cadre du Tri sélectif des déchets.

 

Recycler les radiographies :

Les radios sont à rapporter à la déchetterie de Saint-Jean-de-Luz (Vieille route de Saint-Pée) pour la récupération des sels d’argent.
Un container  est prévu à cet effet ; cependant comme pour les médicaments,  pensez à jeter tous les emballages, papiers qui normalement les accompagnent.

Recycler le matériel médical et les lunettes :

La pharmacie Vaslin récupère tout le matériel en bon état (cannes, potences, ceintures de maintien, déambulateurs, chaises percées, fauteuils roulants…) ainsi que vos vieilles lunettes. Nous nous occupons de les redistribuer aux associations humanitaires de Saint-Jean-de-luz ( AFRICA LUZ ,LIONS…)